Usain Bolt : triple champion olympique du 100 mètres

Usain Bolt, le triple champion olympique du 100m

Usain Bolt, ce légendaire sprinteur jamaïcain, a prouvé maint fois qu’il est tout
simplement exceptionnel ! Malgré un départ moyen, l’athlète a remporté le 100 m du JO 2016 en 9 secondes 81, un véritable « éclair » ! Un athlète à la fois décontracté, souriant et sympathique, notre homme est le plus médaillé de l’histoire des Jeux olympiques.

Profil d’athlète dès son plus jeune âge

Cet athlète originaire de la Jamaïque débute sa carrière à l’école primaire. Il réalise d’ailleurs sa première course lors de la rencontre annuelle nationale des écoles primaires. Bolt commence alors à s’entrainer avec les pros jamaïcains comme Dwayne Barret et Pablo McNeil. Au lycée, il remporte déjà en 22 secondes 04 sa première médaille en 200 m. Les victoires se sont enchainées, Bolt gagne un titre national sur 200 m en 20 secondes 7, puis impose son record du monde de 20 secondes 03.

9 ème médaille d’or olympique à Rio

Depuis les JO de Pékin en 2012, Bolt ne cesse d’écrire son histoire dans l’univers du sprint. Après ses médailles obtenues à Rio, notre homme s’inscrit parmi les grands coureurs internationaux, notamment Carl Lewis et Paavo Nurmi. Grâce à son résultat au 4 x 100, le Jamaïcain remporte sa neuvième médaille d’or olympique. Rien à dire sur le 100 m, Bolt en est le roi en s’imposant comme triple champion olympique. En somme, lors de l’édition 2016, l’athlète a remporté 3 titres olympiques grâce à ses résultats au 100, 200 et 4 x 100 m.

Mais comment il fait pour courir aussi vite ?

Premièrement, l’athlète jamaïcain profite d’une morphologie hors du commun. Ses longues jambes lui permettent de réaliser beaucoup plus de foulées par rapport aux autres athlètes. Ainsi, pour une course de 100 m, il n’a besoin que de 41 foulées si toutefois les autres en font 44. De plus, chacune de ses foulées est constituée de 2 phases, dont la posture (amortissant le contact du pied avec le sol, soutenant le poids et permettant d’accélérer rapidement) et le vol (le muscle sous sa cuisse tendant sa jambe et lui permettant de voler beaucoup plus loin à chaque foulée).

Pour partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone

Articles similaires